• Henry Townshend était un jeune homme de 18 ans, sans emploi, ayant tout juste terminé ses études et obtenu son diplôme. Mais justement, le fait qu'il soit SANS EMPLOI agaçait très nettement son père qui connaissait bien son fils ; Henry est le genre de personne discrète, étant un vrai passionné de photos, utilisant son don pour les clichés en faisant de la vie de son père un véritable enfer. Car, oui. L'homme qui servait de paternel à Henry trompait sa femme avec un bon paquet de prostituées et d'escort girls et quand son fils le surprenait, il immortalisait la scène et montrait la photo à sa mère qui explosait de colère, ce qui enchaînait en général sur une dispute conjugale très violente.

    Henry ne voulait pas que ses deux parents se séparent. Il avait toujours pensé qu'ils allaient bien ensemble, même si son père avait un penchant assez particulier pour les pratiques sadomasochistes avec des prostituées. Enfin, peu importe ! Aujourd'hui, Henry devait préparer le petit déjeuner pour ses deux parents, pour tenter de les réconcilier (encore une fois, et il avait toujours réussi...) et que les tensions baissent.

    Il était donc concentré sur sa casserole et ses œufs, quand son père alla s'installer à table pour lire le journal. Alors, ce fut totalement compréhensible que lorsque le paternel interpella Henry, que ce dernier sursaute, faisant bondir les œufs brûlants jusqu'à la tête de son père qui hurla de douleur, puis de rage. Henry se tourna vers lui, tétanisé, l'air hagard. Le père s'approcha de Henry qui tenta de reculer (il avait néanmoins oublier que le comptoir de la cuisine se trouvait juste derrière lui.) et la peur fut grandissante dans le cœur du garçon. L'homme qui lui servait de père jeta un bref coup d’œil pour s'assurer que personne ne les verrait et se mit à tabasser Henry, se défoulant sur lui et l'insultant de tous les noms possibles et imaginables.

     

    <<ESPÈCE DE PETIT FILS DE PUTE, VA !! SALE CONNARD DE GAMIN MINABLE !! TU SAIS DONC RIEN FAIRE ?! ET POURQUOI TU BOSSES TOUJOURS PAS, PETIT SALAUD ?! T'AIMES M'ESPIONNER, C'EST ÇA ?! T'AIMES ÇA, SALE PETITE PUTE !!>>

     

    <<P-papa... A-arrêtes... T-tu me fais mal....>> Fit la voix suppliante de Henry.

     

    <<ALORS TROUVES UN PUTAIN DE BOULOT !! BOUGES-TOI TON PETIT CUL DE PUCEAU ET TROUVES-TOI UN BOULOT !! S'IL LE FAUT, TU TE PROSTITUES !! MAIS JE VEUX QUE TU BOSSES !!! PUTAIN !!>> Hurla son père, toujours furieux et enragé.

     

    Henry dû attendre que son père en eu marre de le tabasser et de l'insulter pour finalement répondre à la demande de ce dernier qui lui colla son journal à la figure, lui montrant une annonce pour un job d'été dans une pizzeria. Il lui dit alors que ce travail était parfait et qu'il avait intérêt à se magner le train s'il ne voulait pas que la place de gardien de nuit soit prise. Henry n'avait pas spécialement envie de partir de la maison pour travailler dans cet endroit inconnu, mais il accepta, craignant de se faire frapper à nouveau s'il refusait.


    23 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique