• Nuit 6 : La photo

     

       Je me suis retrouvée à la vérification, aujourd'hui : je dois parcourir chaque pièce pour vérifier que personne n'entre. On le fait à tour de rôle depuis que le précédent « vérificateur », un humain, s'est perdu dans les couloirs et n'a pas pu sortir. J'aime pas faire ça, c'est long et soûlant et y a pas d'enfant dont on doit s'occuper (sauf si on en trouve dans les couloirs, quand ils trouvent pas les toilettes, par exemple). J'arrive à la loge du gardien. Personne. C'est normal, seul le gardien vient, normalement. Mais … il y a une photo par terre. Deux adolescents, un garçon et une fille, et une jeune femme. L'adolescent à l'air sérieux et son sourire n'est pas tout à fait convaincant, on voit qu'il n'aime pas trop les photos. L'adolescente, elle, sourit joyeusement. La femme, derrière, sourit avec bienveillance. Les deux filles se ressemblent étrangement. La femme est celle que je vois si souvent dans mes « souvenirs ». Je fixe la photo.

     

       Je suis en train de faire des devoirs ou un truc du genre. Je jette des regards rapides au garçon ressemblant à Mike qui est assis à côté de moi. J'ai envie de faire autre chose, je me lève d'un coup et attrape le petit appareil photo posé sur l'étagère. « Mike » me jette un coup d'œil réprobateur. Je l'attrape par la main et l'entraîne dans le salon. J'appelle la jeune femme assise plus loin. On se met tous devant l'appareil. J'appuie sur le bouton et … clac ! Photo prise ! On la fait imprimer. Je l'offre quelques semaines après avec un petit mot à « Mike ».

     

      Je sursaute quand Bonn' m'appelle. Je pose la photo pas loin du conduit, cachée en dessous d'un tas de papier. Je retourne à ma place.

     

       Il arrive, plus pâle que d'habitude. Il nous jette un coup d'œil et file à sa loge après avoir salué les gérants. Je me demande à quoi il pense.

     

      Je bouge. Je descends le conduit. Un petit mot, écrit avec une écriture serrée, stressée.

     

    Quelqu'un est venu dans la loge, aujourd'hui ?

     

    Oui.

     

       Il a pas demandé qui donc …

     

    Cette personne n'a pas ramené quelque chose aux gérants ?

     

    Non.

     

    Sûre ?

     

    Oui. Parce que cette personne c'était moi. Elle est juste en dessous du tas de papier.

     

    Oh merci !! Merci beaucoup !

     

    C'est qui ?

     

    Sur la photo ? Une amie à moi. Elle s'appelait Océane. Et la jeune femme, c'était sa grande sœur, Violette. Elles ont toutes les deux disparues. Serais-tu jalouse ?

     

    Non, je me demandais, c'est tout. Et sache qu'il y aura un nouveau demain soir.

     

    Comment le sais-tu ?

     

    Au bout de 5 nuits, la première génération s'habitue à la présence de tel ou tel gardien donc ils n'arrivent plus à le tuer assez facilement. Donc il y aura un nouveau demain soir. Tu es le premier qui est resté aussi longtemps et les gérants n'apprécient pas ça.

     

       Un bruit : Mangle arrive. De toute manière, il est 3h et il a presque 100% de « power left ». Il réussi la nuit sans trop de mal, même Bonn' a l'air endormie : la cinquième nuit est souvent ainsi.

     

       Seul ce commentaire me vient : c'était une nuit tranquille. Et ça faisait longtemps qu'on en avait pas eu.

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 22 Octobre 2015 à 12:25

    Trop bien ! *^* Hâte de lire la suite ! ^^

    2
    Jeudi 22 Octobre 2015 à 13:11

    Va falloir attendre et pas qu'un peu, j'ai pas fini d'écrire le chapitre 7 et je préfère écrire le 8 aussi...

    3
    Jeudi 22 Octobre 2015 à 22:10

    Bah, j'attendrais ! ^^

    4
    Jeudi 22 Octobre 2015 à 22:31
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :